Je suis toujours a la recherche de nouveaux témoignages de naissances a domicile  dans le maine et loire  avec nos sages femmes , de jeunes parents qui passent par ici  seraient ravies de pouvoir les lire, vous poser des questions ....

Faites passer l info ....

 

En attendant , en voici un ......

 

L'arrivée de notre petite souris, il y a  bientot 1 an .....

 

Je revais secretement d un accouchement a la maison ….Je suis plutot sereine dans la vie, et j avais envie d accoucher le plus naturellement possible...

En 2001 , j avais 20 ans, j ai accouché en centre hospitalier, avec une sage femme que nous ne sommes pas prêt d oublié, elle ralait pour tout et n importe quoi si bien que pour finir, mon mari lui a demander de se mettre au travail pour m aider a faire sortir cette pitchoune, ce fut un accouchement rapide, mais difficile a digerer pour moi …..et qui a certainement contribué a la relation que j ai parfois eu avec ma fille .

En octobre 2012 , nous nous marions, et nous mettons en route notre petite derniere , le début d une course secrete contre la montre pour trouver une sage femme qui acceptera un accouchement a domicile , fin janvier, par le plus grand des hasards, je rencontre une maman sur le point d accoucher qui a prévue d accoucher chez elle avec une sage femme , elle me donne son nom , et en rentrant a la maison, j en touche un mot a mon mari …j avais déjà evoquer avec lui ce souhait, je revois son regard, j ai comme l impression qu il m encourage a l appeler tout en pensant le contraire ….des le lendemain, j appelle L (notre sage femme ) . un 1er rendez vous a la maison est pris dans la foulée,

elle est calme, douce, et nous enfin, plutot je décide de poursuivre l aventure avec elle , nous nous reverrons tous les mois a partir de ce moment, pour faire connaissance, et preparer l arrivée de bébé puis j ai lu, je me suis informer sur les pour , les contres, et surtout je n en ai pas parlé autour de moi, (officiellement j accouche en milieu hospitalier, berk..... ), seul quelques personnes st au courant, comme ca, j ai la paix, ,mais je suis grande , maintenant, je me connais bien , et je sais que le jour J , si je ne le sent pas , je ne prendrai pas de risque....

Ma grossesse se passe tres bien, j ai pu travailler jusqu au congé maternité , tout en faisant attention, meme si j ai un travail tres physique , je m y sent bien, puis les jours passent, nous arrivons au jour du terme, et je suis toujours la, avec mon bidon, bébé , n est pas présser de sortir, je me prépare donc   a aller aux examens de routine, ou on m explique ce qu on y fait, et que si tout est ok, je peux rentrer a la maison, je leur reponds que de toute facon, travail en cours ou pas , je rentre a la maison, je veux accoucher chez moi, (j ai bien sur eu le droit a une belle discussion sur l AAD, mais on respecte mon choix quand meme, )de toute facon, l echo et l examen du col, etait ok, je pouvais rentrer ...pour revenir 2 jrs apres si rien entre temps ne s était passer...

Me voilà de retour 2 jours apres , mais rien de plus n a bouger, je rentre donc a la maison, appelle ma sage femme pour lui dire que tout est ok, elle me dit que de toute facon, je suis la seule de ses patientes a accoucher ces jours ci, qu elle s attends a ce que je l appelle tres bientôt et qu elle sera prete …moi aussi je suis prete, mais rien ne se passe non plus pendant ces deux jours.tout le monde attends cette naissance avec impatience, et inquietude aussi, on sens nos parents inquiet un peu, (heureusement ils ne savaient pas , pour l AAD)j ai envie d avoir la paix, moi, mais il faut gerer tout ce petit monde . Je dois donc retourner  ce samedi la  , pour 14 h dans ce fichu endroit ou, je sais pertinament, que l on va me parler déclenchement, pour le lendemain, le protocole est de 5 jrs apres terme ici,

Le stress monte pour aller a cette visite, c est samedi, j y vais accompagner de mr , en plus il fait tres chaud, et j ai 40 mn de route pour y aller,

arrivé la bas, j ai le droit encore a une nouvelle sage femme, qui a déjà entendu parler de moi par ses collegues, elle a l air plutot sympa, et a l air d avoir connaissance de mon dossier et de mon souhait, on en discute forcement, elle a chercher a savoir le pourquoi du comment, je lui ai donc raconter mon premier accouchement, mon sejour a la maternité, ils n ont pas l habitude d avoir des patientes qui souhaitent accoucher chez elle ..mais elle on la sent tres ouverte sur le sujet, une fois le monito fait, elle me donne comme prévue la date de déclenchement, pour le lendemain matin a 8 h , a ce moment la , j ai craquée, ce n était pas du tout ce que je souhaitais .mon mari lui dit alors:et si demain matin , on ne vient pas ??que se passe t il,??on a senti un peu un malaise dans sa réponse , elle nous a dit que ca vexerai le doc de garde …Quelques minutes plus tard nous quittons ces locaux , il est quand meme plus de 17 h30 , (elle a pris du temps pour nous, c était une journée calme pour eux, elle nous a confiée que la veille , ils avaient eu 17 accouchement en 12 h) …

Je suis ravie de pouvoir rentrer chez moi, j apprehendais d y rester, on previent nos parents que finalement ce ne sera pas pour aujourd hui, sans parler de l heure de déclenchement prevue pour éviter de les stresser plus ...puis , je sens que mr est perdu, , il n est plus tres serein , (en fait il ne la jamais été), de rester pour l accouchement a la maison, elle a réussi a lui mettre le doute en tete, ...et s il arrivait quelque chose, ??? vous avez penser aux risques ??

on en rediscute dans la voiture, moi de mon coté, je sens comme des picotements dans le ventre, puis a 10 mn de la maison, une premiere contraction ,  enfin …... !!!!

je comprends alors que  le moment tant attendu n est plus tres loin, et que je vais pouvoir enfin donner naissance a ma pepette a la maison, …

En arrivant a la maison, je remet un peu d ordre dans mon dossier, puis je me pose un peu....je sens que le travail a bien commencer, les contractions sont de plus en plus proche et de plus en plus forte, j'hésite un peu pour appeler ma sage femme, je ne voudrais pas la déranger pour rien, chéri commence a etre strésse, je pense qu il a esperer jusqu au bout que j accouche en milieu médical,

Finalement vers 19h 15, j appelle L. je lui laisse un message, elle me rappellera vers 20 h, on fait le point sur la situation, elle me dit alors qu elle prends la route , je commence a  me mettre dans ma bulle, preparer mon petit cocon, et je  prendre un bain , j en ressens le besoin,me voilà rassurer, quand L. arrive , les contractions sont assez rapprochées, je suis sereine , et concentrée aussi .., j ai comme l impression que je commence a avoir envie de pousser ..

L . une vraie perle  d une douceur, d un calme, je me sens vraiment en confiance avec elle, on chante, elle me soulage ,elle me guide et m explique ou en est bébé , quand je pose une question, aussitot, je suis rassurée , bref, je suis bien, l envie de pousser  se fait de plus en plus  sentir, et cette sensation de brulure a l ouverture  a été de courte durée , ma pitchoune est arrivée parmi nous a 23.50 ... dans notre baignoire ...L . a du nous quitter vers 4h du mat, cette premiere nuit avec ma pitchoune collée  contre moi, reste pour moi, un moment tres fort, je n ai pas eu ce privilege lors de l arrivée de ma premiere , malheureusement !!!!

Le lendemain reste aussi gravé en nous, avec la présentation a  la grande soeur , en prenant tout notre temps ...l annonce  de la naissance a la maison aux familles,  avec forcément son lot de questions , de réflexions qui suit ..... ,

Une naissance reste toujours gravée en nous, mais avoir réussie a vivre ce moment chez moi, en toute intimité, dans ce climat de confiance, était vraiment pour moi, devenue une obsession, et ,ce jour la a un peu réparer le jour de la naissance de ma premiere ...

Si c était a refaire, je referais la meme chose ,sans aucune hésitation ......